[vc_row el_class= »about-content »][vc_column width= »2/3″ el_class= »about-bio »][vc_column_text]

Mon travail s’appuie majoritairement sur l’imbrication de formes, de structures, de motifs qui se répètent. Je cherche à comprendre les liens qui existent entre les sciences et les agencements structurels présent au sein d’éléments naturels. J’aime observer et travailler avec les nouvelles formes qui se créent naturellement à partir de structures préexistantes.

Il s’agit également d’appréhender et de défnir les éléments naturels qui nous entourent et surtout d’essayer de saisir leurs possibilités d’évolution. C’est précisément cette problématique qui a fait l’objet de mon mémoire de fin d’étude. A travers cet écrit, j’ai voulu mettre en avant le passage progressif de l’ordre et de la symétrie vers le chaos. En effet, la beauté de l’agencement des formes répétées me fascine.

Je n’envisage pas ma pratique comme une reproduction de phénomènes. Il s’agit plutôt d’en saisir leurs principes et leurs potentiels afin de les communiquer à travers mes pièces. La manière dont je produis est centrale dans mon processus de création. Mon objectif n’est pas de réaliser une parfaite représentation, comme on pourrait le faire numériquement, mais bien de produire moi même par le geste. Ce travail manuel, qui tend presque vers l’artisanat est capital. Je tolère systématiquement une marge d’erreur dans mes travaux, dont je fixe très précisément les limites. Il s’agit de trouver un équilibre entre la perfection d’origine scientifique et naturelle, et la trace de la main, les possibles imperfections laissées par l’Homme. C’est ce que j’appelle le niveau de tolérance, que j’ai choisi comme titre pour mon mémoire.
A travers mes travaux, je veux montrer la texture de la réalité. Derrière celle-ci émerge discrètement ce que l’on ne parvient pas à distinguer directement; les mathématiques, les sciences. J’invite le spectateur à découvrir une vérité universelle insoupçonnée, une représentation de la nature qui n’apparaît pas comme une évidence. Je souhaite révéler une beauté souvent invisible qui est le résultat d’éléments communs entre science et nature.

Je conçois le monde qui nous entoure comme un tout indissociable de ses parties. La diversité des éléments règne dans la multitude de leurs parties.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_column_text]

Formation:

– École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris Obtention du DNAP en 2015 et du DNSAP en 2017

– Études préparatoires à l’ Atelier de Sèvres (Paris) 2010/2012

Expositions:

La texture de la réalité – DNSAP – ENSBA – 2017

Perfect Lovers – exposition collective – ENSBA – 2017

Toute première fois – exposition collective – ENSBA – 2016

Motifs répétés – DNAP – ENSBA – 2015

Rions noir – exposition collective – ENSBA – 2015

Hapax – Exposition collective – ENSBA – 2014

Mi casa es tu casa – exposition collective – Galerie Christo Salvador – La Havane – 2014

Bloc – exposition colllective – ENSBA – 2013

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]